Troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et apparentés

Qu’est-ce qu’un TOC ?

Le TOC se caractérise par le fait que le personne présente des obsessions et (ou) des compulsions.
On appelle obsession une image, une pensée ou une pulsion qui revient fréquemment et de façon persistante alors qu’on ne le souhaite pas (la personne cherche à s’en débarrasser).
Une compulsion est un comportement répétitif ou un acte mental (autrement dit “faire des choses dans sa tête”) que la personne se sent poussée à faire.

La plupart des personnes souffrant de TOC ont à la fois des obsessions et des compulsions. C’est l’aspect excessif de ces éléments et le fait qu’ils prennent beaucoup de temps ou qu’ils entraînent des difficultés dans la vie de la personne qui font qu’il s’agit d’un trouble obsessionnel compulsif. La plupart des personnes souffrant de TOC ont conscience du caractère exagéré de leurs croyances ou comportements en lien avec le TOC.

Un type de TOC bien connu du grand public est le TOC de vérification, où la personne se sent poussée à vérifier plusieurs fois les choses (par exemple vérifier que les robinets, le gaz ou les portes sont fermés) mais les troubles obsessionnels compulsifs peuvent prendre d’autres formes.

Les obsessions

Les obsessions peuvent avoir différents thèmes. Les plus fréquents sont les obsessions de contamination (saleté, poussière, maladie…), de malheur et de superstition, la peur de faire une erreur, l’importance accordée à la symétrie, des pensées interdites ou taboues, la peur de se faire du mal ou de faire du mal aux autres.

Les compulsions

Les compulsions peuvent également avoir différents thèmes : le nettoyage (se laver les mains, prendre une douche, laver le logement, laver les vêtements, etc), les vérifications (vérifier que les robinets sont fermés, que le gaz est éteint, que l’on a envoyé l’e-mail au bon destinataire, etc), la répétition, le rangement, le comptage.

Thème des obsessions et des compulsions dans le TOC

Les thèmes des obsessions et des compulsions vont généralement ensemble, par exemple :

  • les obsessions de contamination accompagnées de compulsions de nettoyage
  • des obsessions de symétrie et des compulsions de rangement
  • des obsessions concernant la peur de faire du mal, et des compulsions de vérification pour s’assurer que l’on n’a fait de mal à personne

Troubles apparentés au TOC

D’autres troubles sont classés dans la même grande catégorie que les TOC car ils présentent des similarités avec ceux-ci. C’est le cas notamment de l’obsession d’une dysmorphie corporelle, de la thésaurisation pathologique (syllogomanie), de la trichotillomanie (arrachage compulsif de ses propres cheveux) et de la dermatillomanie (triturage pathologique de la peau).

Obsession d’une dysmorphie corporelle (dysmorphophobie)

Dans l’obsession d’une dysmorphie corporelle (que l’on appelait autrefois dysmorphophobie), la personne est préoccupée par un ou plusieurs défauts ou des imperfections dans son apparence physique. Ces défauts ne sont pas visibles par les autres ou alors il leur paraissent très légers. La personne souffrant d’obsession d’une dysmorphie corporelle a des comportements répétitifs par rapport à son apparence, comme par exemple faire des soins de beauté excessifs, faire des vérifications fréquentes dans le miroir, demander régulièrement à ce qu’on la rassure sur son apparence, ou comparer son apparence à celle des autres personnes. L’obsession de dysmorphie corporelle peut porter sur différentes zones du corps (peau, cheveux, nez, visage, impression de ne pas être suffisamment musclé, etc).

Thésaurisation pathologique (syllogomanie)

Dans la thésaurisation pathologique (syllogomanie), la personne ressent le besoin de conserver des objets. Elle a des difficultés durables à se séparer ou se débarrasser d’objets alors même que ces objets n’ont pas de valeur. Contrairement à une simple collection, ces objets finissent par encombrer le logement de la personne et entraîner une dégradation de ses conditions de vie.

Trichotillomanie et dermatillomanie

La trichotillomanie et la dermatillomanie sont des comportements répétitifs centrés sur le corps.

La trichotillomanie est l’arrachage compulsif de ses propres cheveux ou de ses poils. La personne continue à s’arracher des cheveux ou les poils malgré sa volonté d’arrêter ou de diminuer ce comportement. L’arrachage peut concerner le cuir chevelu, les sourcils, les paupières ou d’autres endroits. Ce trouble a pour conséquence une perte de cheveux ou de poils et des difficultés pour la personne (par exemple de la souffrance, ou des conséquences familiales ou professionnelles).

La dermatillomanie est le triturage pathologique de la peau (du visage, des bras, des mains, etc). Le triturage de la peau peut se faire avec ou sans objet (par exemple avec les ongles). La personne continue à se triturer la peau malgré sa tentative d’arrêter ou de diminuer ce comportement. La personne ne cherche pas à se faire de mal à elle-même, mais ses comportements aboutissent à des lésions cutanées (blessures de la peau) et à des difficultés pour la personne.

Psychothérapie des troubles obsessionnels compulsifs et apparentés

Les TOC et troubles apparentés peuvent être traités grâce à une psychothérapie, notamment par une psychothérapie TCC.

Article écrit par Nicolas FRANCOIS, psychologue à Rueil-Malmaison et Montrouge.

Rappel : les informations présentées sur cette page sont volontairement simplifiées. Elle ne remplacent pas la consultation d’un professionnel.

Source : les informations présentées sur cette page sont en partie issues du DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, version 5)